Le Forum du mouton d'Ouessant
 
AccueilportailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Très sauvages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flo66



Féminin Nombre de messages : 8
Age : 51
Localisation : TARN - FRANCE-
Date d'inscription : 31/10/2011

MessageSujet: Très sauvages.   Lun 31 Oct 2011 - 19:14

Ce matin, nous sommes allés chercher trois ouessants, deux femelles de deux et trois ans et un jeune bélier de l'année.

Je suis très deçue, si je peux dire, je ne peux pas du tout les toucher.

J'y suis allée avec du pain, ils ne l'ont mangé que loin dans l'enclos

Est ce que tous les ouessants sont aussi sauvages, ou suis-je mal tombée ?

Comment les faire approcher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Très sauvages.   Lun 31 Oct 2011 - 19:22

les ouessants ne sont pas des caniches .... surtout si tu as un bélier, mieux vaut qu'ils restent à distance respectueuse .......
Revenir en haut Aller en bas
jul&noue
modérateur ou trice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : 49, Maine et Loire
Date d'inscription : 19/03/2011

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Lun 31 Oct 2011 - 19:46

Bonsoir,

Pas d’inquiétude, Flo, tu ne les as eu QUE ce matin !  Smile  moi aussi j'ai eu cette réaction un peu déçue quand j'ai eu les miens.
J'ai juste compris qu'il leur fallait du temps. Tu sais, pour eux, c'est un petit traumatisme d'avoir changé de "maison".
laisse-leur le temps de découvrir leur nouvel enclos, et de te découvrir : parle leur, sans forcer le contact, ils s'approcheront petit à petit... mais patience, ça peut prendre du temps.

Après, ça dépend des moutons, et de la façon dont ils ont été élevés (biberon ou pas), mais les moutons restent des animaux très méfiants, mais tout de même curieux. Ils vont d'abord t'observer de loin, te sonder, et lorsqu'ils verront que tu n'es pas une ennemie, ils s'approcheront chaque jour un peu plus. Mais je crains que malheureusement tu n'ai pas trop la chance de pouvoir les papouiller comme tu le rêves !  No

Les miens étaient méfiants au début et restaient au fond du pré. Déjà qu'un Ouessant c'est pas grand, alors là il nous fallait des jumelles ! Laughing et puis maintenant, au bout de sept mois, dès qu'on entre dans le pré ils arrivent en courant (en faisant de petites cabrioles parfois), et s'arrêtent à moins d'un mètre. Mangent à la main quand on leur donne des friandises, mais impossible de faire des câlins (parfois, une petite grattouille "volée" sur la tête au moment de nous prendre un bout de pain à la main).

C'est ce que j'adore et qui me frustre dans le contact avec le mouton : cette frustration de ne pas pouvoir les toucher, mais de les approcher de près. Au final, tout se passe dans les échanges de regards, et franchement, parfois je trouve ça plus fort qu'une bonne grattouille (même si on en rêve tous).

Après, chaque mouton est différent, à toi de prendre plaisir à découvrir leur caractère.

Bon courage et... patience !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas

avatar

Masculin Nombre de messages : 1466
Age : 55
Localisation : Sylvains les Moulins, Eure (27),Normandie.
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Lun 31 Oct 2011 - 19:57

Ne sois pas déçue... Ce ne sont pas des jouets... Et avec le temps, tu réussiras certainement à te faire approcher par tes moutons... Ne sois pas pressée, c'est un exercice de patience.
Et comme le dit Sylvie, ne cherche pas à être trop copain avec ton bélier... Car à plus ou moins long terme ça se termine par des coups. Alors, passe du temps avec eux, ne les brusque pas... Certains installent une chaise dans l'enclos et restent calmes au milieu de leurs moutons. Une chose est certaine, tous ne seront pas hyper familier avec toi, chacun a sa personnalité... Des petites friandises, épluchures, pommes, du pain sec, un peu de granulés, de maïs... devraient te faciliter la tache...
Patience...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jul&noue
modérateur ou trice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : 49, Maine et Loire
Date d'inscription : 19/03/2011

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Lun 31 Oct 2011 - 20:01

C'est amusant, je me revois sept mois en arrière et c'est peut être bien toi Thomas qui m'avait rassurée !

Comme tu le propose, nous avons opté pour les deux fauteuils en bois avec mini table basse. Et quand je rentre du travail, je me pose dans mon pré avec mes bibis qui accourent autour de moi, une des biquettes sur la table à me sentir les cheveux, et ma brebis à mes côté à me regarder. Le bélier toujours un peu en retrait, mais je ne force pas, il vient si il veut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vv29

avatar

Féminin Nombre de messages : 1545
Age : 48
Localisation : quimper
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Mar 1 Nov 2011 - 13:41

Houlà là ! Chez nous c'était pareil !

Maintenant ils mangent tous dans la main et le bélier vient même renifler si on a pas quelque chose dans la poche. Il a perdu l'habitude de charger heureusement.

Les brebis ont horreur qu'on tende la main vers elles car elles ont toujours peur qu'on les attrape mais sinon elles s'approchent de nous tout le temps. Elles accourent même !

Le bélier se laisse "gratter" les fesses maintenant sans se retourner... avant il se retournait et faisait mine de donner un coup de cornes.

Patience donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raph

avatar

Masculin Nombre de messages : 167
Age : 47
Localisation : Ecuisses Saône et Loire
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Mar 15 Nov 2011 - 17:43

Si tu leur donne régulierement un petit quelque chose à manger, genre une poignée d'orge, elles seront bien contente de te voir et accoureront vers toi. En revanche pour les calins, trouve toi plutôt un chat, ou un autre animal qui les aprécciera réellement.
(En plus, je trouve qu'après avoir touché les moutons on a les mains qui puent, mais avec certains chiens, c'est bien pareil!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twic63

avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Age : 37
Localisation : puy de dôme
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Mar 15 Nov 2011 - 18:41

Eh bien... ici aussi... les femelles je n'ai jamais pu les caresser, ce n'est pas leur truc.
Mais le progrès est énorme par rapport à leur arrivée, c'était la panique complète dès qu'on se rapprochait un tout petit peu. Maintenant elles mangent dans la main (jusqu'à nous sauter dessus si on ne va pas assez vite), nous suivent à l'écurie sans corde... mais restent toujours méfiante.

Notre bélier est à part, c'est un vrai chien, ll nous suit partout et vient systématiquement demander des caresses mais il a été enlevé trop tôt de la mère et a été biberonner pour finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William

avatar

Masculin Nombre de messages : 1031
Age : 73
Localisation : Metz
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Jeu 17 Nov 2011 - 19:34

Je considère que les moutons comprennent tout de nos intentions à leur égard quand on leur parle calmement. Le problème, c'est de pouvoir leur parler. S'ils sont au fond du pré, ce n'est pas possible. C'est pourquoi j'accueille un nouvel arrivant dans la bergerie et je passe du temps avec lui sans m'imposer lourdement. Je le maintiens ensuite dans un tout petit enclos avec les autres pendant le temps qu'il faut pour que le contact s'établisse. Par la suite, les petites gâteries entretiennent les liens. Mes 5 moutons sont des copains qui recherchent ma présence. Ils se laissent papouiller et en redemandent.
Quant au bélier, jamais il n'a cherché à foncer. Il sait parfaitement que je le considère comme le chef: toujours servi le premier, toujours carressé le premier. Il est pourtant costaud mais je lui fais confiance. Quand je lui parle, il me regarde avec des yeux pleins d'amitié.
Je crois que si l'on a peur d'un animal, la sécrétion d'adrénaline le prévient et il se croit alors tout permis. C'est valable pour les béliers, les brebis et les chevaux. Je me souviens d'une jument qui était une teigne avec tous les cavaliers qui en avaient peur. J'ai utilisé la même méthode et avec moi, elle était un amour qui ne bougeait pas une oreille.
C'est en tout cas mon expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jul&noue
modérateur ou trice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1340
Age : 33
Localisation : 49, Maine et Loire
Date d'inscription : 19/03/2011

MessageSujet: Re: Très sauvages.   Jeu 17 Nov 2011 - 22:29

William, l'homme qui murmurait à l'oreille des bibis.  Very Happy

Je me moque gentiment de toi william, mais j'ai en réalité beaucoup de respect pour ta relation si particulière avec les animaux. Tu sais faire preuve d'un très grande sensibilité, et à en juger l'équilibre mental de ton Gamin et l'amour qu'il te porte; tu es certainement dans le vrai.

Pour ma part, mon bélier semble méfiant depuis que nous avons dû arrêter les friandises (pour permettre à notre petite Békie, notre chèvre naine de se rétablir de sa sur-consommation de pain  Razz ). Emile adorait mes croûtes de pain de mie... et depuis que nous avons arrêté, il reste en retrait. J'ai tenté de lui redonner du pain, mais il baisse la tête en faisant mine de charger... j'ai l'impression qu'il va falloir tout reprendre de zéro.  Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Très sauvages.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Très sauvages.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plante sauvage très appréciée par mes tortues
» Un homme nage à son insu avec des orques sauvages...
» obtenir un ph de 5.5 pour discus sauvages
» Mes guppy sauvages
» Ça existe un rescue d'animaux sauvages?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mouton d'Ouessant :: Moutons d'Ouessant :: 
Le comportement de nos moutons
-
Sauter vers: